Existentialiste et humaniste

Existentialiste

En allemand, Gestalten signifie « donner forme », « faire émerger ». Une psychothérapie gestaltiste s’appuie sur ce qui émerge, ici et maintenant, entre un client-patient et son thérapeute (ressenti corporel, émotion, idée, geste signifiant…). Face aux autres ou à une situation, les réactions d’aujourd’hui (habitudes, difficultés, blocages…) trouvent souvent leur origine dans l’enfance ou l’histoire familiale. La gestalt-thérapie s’intéresse en particulier aux comportements ou représentations répétitives pour expérimenter de nouvelles manières d’être et de faire, créatives et mieux adaptées à la situation actuelle.

Humaniste

La Gestalt est née d’un désir de changement personnel et social, un regard critique et constructif sur la personne humaine et sur la société, un désir d’équilibre dans l’individu et son environnement (professionnel, familial, social).

La Gestalt se fonde sur la curiosité et l’émerveillement vis-à-vis de la singularité de chacun et de son vécu, sans idée a priori sur ce qui est normal ou l’issue du processus thérapeutique, nécessairement unique.